papapapapapaaaaa (musique Dim)

Journée contre la violence faite aux femmes.
Nécessaire, faut, très bien.

Donc si j’ai bien compris, je mets une petite claque sur le fesses de ma chérie en lui disant « Ouh toi ma petite cochonne, tu ne perds rien pour attendre ce soir » et qu’elle est de mauvais poil parce que sa balance lui a rappelé qu’elle stocke des réserves pour l’hiver, je suis poursuivi pour
– violence physique
– violence verbale
– violence sexuelles
– et bien sûr, violence psychologique.

Ben dis donc….
Bon, je sais qu’on est dans une grande période de droit révolutionnaire depuis une quinzaine d’années, à reconnaître les droits de tout et de rien, avec les poursuites qui y sont liées, et que en gros aujourd’hui, les homosexuels, les sidéens, les allochtones, les autochtones, les femmes, les enfants, les minorités, les obèses, les déficients physiques et j’en passe et tous les autres ont un arsenal de lois, de comités, d’avocats, de lobbying prêts à te sauter dessus au moindre pas ou à la moindre parole de travers….

En fait, si tu es « dans la norme », c’est toi le couillon…

Et donc, voilà ce que serait le monde d’il y a quelques années:
Coluche: en taule.
Desproges: en taule.
Les producteurs de la Grande Vadrouille: en taule.
Ceux de Rabbi Jacob: en taule.
Tintin au congo: interdit, éditeurs et imprimeurs en taule.
Reiser: en taule.
Michel Leeb: en taule.
Michel Serrault, Tognazzi, les producteurs de la Cage aux Folles: en taule.
Une claque sur les fesses de ton gamin hystérique parce qu’il veut des bonbons et s’affale dans le magasin en hurlant: en taule.
Vider une Chartreuse à 55° en s’exclamant « ah ça, c’est pas pour les pédés! »: en taule.

Un peu comme dans le vieil adage: « trop de droits tue les droits », non?

Par contre, le comité de gonzesses qui a décidé que aujourd’hui, zéro degré, neige et vent froid, c’était la journée de la jupe, elles, rien du tout, nada, elles risquent rien.
Tu reconnaîtras que celles qui ont eu le courage de risquer la congélation du liquide synovial (on ne s’excite pas, c’est dans les genoux) combiné aux gerçures des fesses si elles s’assoient sur un banc public, ou pire le banc collé au popotin, faut les applaudir.
Bon, moi, la jupe et les bas, je suis pour…
Ou alors tout tout tout contre.

Mais si faire ça aujourd’hui, c’est pas de la violence faite aux femmes, faut m’expliquer…

Ou alors, allons jusqu’au bout, faisons ça le 24 décembre et Joyeux Noël aux hommes de bonne volonté, comme moi!

Xavier, condamnable à peu près chaque jour

Publicités
par xlr2603

2 commentaires sur “papapapapapaaaaa (musique Dim)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s